Chers.es adhérents.es,

À compter du 26 avril, les accueils périscolaires peuvent ouvrir pour les enfants de primaire ainsi que pour les collégiens de moins de 16 ans enfants de personnels prioritaires.

Jusqu’à nouvel ordre, les activités extrascolaires sont suspendues.
Les activités physiques et sportives en intérieur organisées sur les temps périscolaire et extrascolaire sont suspendues. Néanmoins, la pratique de ces activités en extérieur est autorisée dans le respect des gestes barrières.

Nous sommes en train de réinterroger les disponibilités des intervenants, et nous reviendrons vers vous pour vous signifier, en fonction des conditions météorologiques, la date de reprise pour les activités enfants, ainsi que celle des clubs adulte, qui pourront se tenir en extérieur dans la limite de 6 (5 adultes+l’intervenant).

A très vite de vous revoir! et pour d’autres précisions

L’équipe de la MJC

 

 

I.                  Rapport moral 2020

 

Qu’il nous paraissait rond et doux ce 2020 lorsque nous nous échangions nos vœux au mois de janvier ! Et pourtant, quelle surprise nous attendait, une surprise mondiale. Cette année se préparait à être l’une des plus marquantes du siècle, elle avait décidé de nous envoyer un avertissement, oh combien douloureux ! pour que nous revoyions notre copie sur la façon dont nous faisons tourner la Terre.

 

Dans la continuité de 2019, le premier trimestre s’est déroulé à merveille dans tous nos domaines d’activité. Rassurés par notre solidité financière, acquise sur plusieurs exercices avec un travail de patiente fourmi, nous avions commencé à aborder en Conseil d’Administration des propositions concrètes d’amélioration progressive dans différents domaines de la MJC. Mais le premier trimestre n’était pas fini quand la sidération s’est abattue sur nous, comme sur chaque citoyen du monde. Ce qu’on appellerait plus tard la crise sanitaire venait d’interrompre notre façon de vivre, nos activités et nos certitudes.

 

La maison est ainsi restée fermée au public entre mi-mars et mi-juin, moment où le Centre de Loisirs avait pu ouvrir progressivement pour préparer l’accueil d’été. Nous avons eu le temps de rêver la rentrée de septembre, le temps de tout réadapter, d’établir des protocoles divers et variés pour garantir la sécurité de tous, d’appliquer la diminution des jauges d’accueil dans toutes les activités. En septembre nous avons ainsi retrouvé tous nos publics, bien que moins nombreux du fait, d’une part de nos jauges réduites pour respecter les distanciations sociales, et d’autre part du fait de l’inquiétude et la prudence de certains adhérents. Puis, des mesures restrictives en mesures contraignantes, et enfin entrés en deuxième confinement, nous n’avons eu de cesse, à partir de fin septembre et jusqu’à la fin de l’année, de repenser les modes d’accueil et la continuité à distance de certaines activités. Un travail arasant mais auquel chacun s’est donné avec enthousiasme, car chacun d’entre nous, professionnels et bénévoles, avons fait de notre mieux, et le faisons encore, pour sauver, protéger et chérir les liens humain et social qui fondent l’existence de notre MJC. Ce rapport vous apportera une illustration en chiffres de la continuité partielle de nos activités durant le dernier trimestre 2020.

 

C’est année aura été exceptionnellement peu bruyante, la ruche habituelle qu’est cette maison est restée bien trop calme. Heureusement il a eu les rires et les jeux des enfants et par intermittence ceux des adolescents et jeunes, car le Centre de Loisirs a pu continuer à accueillir des enfants entre juin et décembre, un peu moins pour l’Action Jeunesse qui a dû fermer en période de confinement. Merci à eux d’avoir pu préserver quelques décibels salutaires dans cette maison.

 

Pourtant, malgré cette présentation morose, la MJC de Croix Daurade a continué à aller de l’avant.  D’abord grâce à l’énorme élan de solidarité exprimé par une bonne partie de nos adhérents, qui ont choisi de ne pas faire valoir leur droit au remboursement des cotisations du dernier trimestre de la saison 2019-2020. Cette solidarité nous a permis de garder le cap pour tous les projets qui étaient déjà amorcés, le Conseil d’Administration a pu ainsi mettre en œuvre les décisions prises en début d’année :

  • revalorisation des rémunérations des intervenants non-salariés en septembre 2020 (les intervenants salariés avaient bénéficié d’une revalorisation en février 2020)
  • poursuite du développement de l’Action Jeunesse en décidant la création d’un poste supplémentaire d’animateur en 2021
  • amélioration des conditions d’accueil du Centre de Loisirs, avec l’équipement en électroménager de la cuisine pédagogique.
  • Pour prolonger l’élan de solidarité des adhérents nous avons également doublé l’enveloppe nous permettant de proposer des cotisations réduites aux personnes et familles aux revenus plus modestes.

Que tous nos adhérents, anciens et actuels, soient ici grandement remerciés.

 

Le Conseil d’Administration a veillé la maison comme le lait sur le feu. Nos échanges cette année ont été innombrables, jamais autant des décisions n’ont été rendues nécessaires pour accompagner la MJC à chaque instant de cette année de crise entre mars et décembre. Fermer, ouvrir, s’adapter, couper les cheveux en quatre à chaque décision car les conséquences étaient de taille. Nous avons ainsi opté pour le maintien à 100 % des rémunérations de nos salariés toute l’année, le maintien à 100 % des prestations de nos intervenants non-salariés pour le mois de mars, et à 70 % entre avril et juin. Lors des restrictions et confinement entre septembre et décembre, nous avons opté pour rembourser intégralement, et cette fois sans faire appel à la solidarité, tous nos adhérents qui n’ont pas pu continuer leurs activités à distance, toutes les familles qui n’ont pas souhaité ou pu conserver l’inscription de leurs enfants au Centre de Loisirs.

Les intervenants non-salariés qui ont réussi à mettre en place des cours à distance ont alors gardé l’intégralité de leurs rémunérations, même si leurs cours ont eu lieu bien souvent en effectif réduit. Malheureusement cela n’a pas été possible pour tous, certaines activités sont impossibles à réaliser à distance. Nous avons essayé à chaque fois de faciliter le plus possible le côté technique, non sans mal, car la MJC n’était pas assez dotée en équipement ni en réseau de qualité. Cette crise a mis en évidence une maison sous dotée numériquement, mal reliée au réseau. C’est là un des chantiers d’amélioration qui a commencé en octobre avec un audit de nos moyens, un accompagnement des intervenants pour leur montée en compétences numériques et l’investissement en équipement. Ces travaux se poursuivent en 2021. Un grand merci aux intervenants qui ont pu continuer à distance faisant preuve d’adaptabilité, d’ingéniosité et d’une pêche d’enfer, car ce n’est vraiment pas simple de travailler par écran interposé. Un grand merci aux intervenants qui n’ont pas pu continuer à distance car nous savons qu’ils ne lâchent rien et que nous pourrons compter sur eux très vite !

 

Alors que la crise sanitaire ne nous a pas épargné le résultat financier de 2020 est à nouveau positif, comme les années précédentes.

Plusieurs facteurs explicatifs à cela, dans une première phase, entre mars et juin :

  • la prudence de notre gestion, car navigant dans le brouillard quant à la durée de la crise et de ses impacts, nous avons pris des mesures de recherche d’équilibre financier dans la trilogie remboursements/prestations/dépenses.
  • une subvention exceptionnelle de la Mairie est venue équilibrer nos dépenses exceptionnelles

Puis une deuxième phase à la rentrée de septembre :

  • le maintien de l’activité du Centre de Loisirs
  • l’équilibre entre la diminution des cotisations et le la diminution des prestations aux intervenants
  • entre novembre et décembre, les aides de l’État pour faire face à l’activité partielle
  • et le fait que certains de nos frais fixes, comme par exemple le bâtiment et la mise à disposition des postes de direction et de responsable d’animation jeunesse, sont supportés par la Mairie.

 

Ainsi notre souci permanent cette année a été la pérennité de cette maison, et ce à long terme, à très long terme même. Pour cela il nous a fallu, et nous faut encore, continuer à faire les fourmis en prêtant attention à nos dépenses qui ne sont destinées qu’à renforcer la MJC, en tant que lieu de vie et d’animation pour Croix Daurade, et aussi en tant qu’outil de travail pour tous ceux, très nombreux, qu’y travaillent et qu’y travailleront les années à venir. Le résultat positif de cet exercice, ainsi que nos fonds propres nous permettront d’affronter les impacts de la crise sanitaire sur la très difficile année 2021. Nous nous donnons donc les moyens de pérenniser la MJC mais aussi d’investir dans des projets nous permettant de l’améliorer. Nous devons remercier là nos partenaires institutionnels, les collectivités qui ont contribué à préserver notre solidité en maintenant et en renforçant leurs subventions. Nous avons grandement besoin d’elles et nous savons pouvoir compter sur leur bienveillance et savoir-faire.

 

Merci à Monsieur le Maire de Toulouse Métropole, Monsieur MOUDENC, et à toutes ses équipes, particulièrement à Madame JACQUET-VIOLLEAU, Maire Adjointe en charge de l’animation socio-culturelle, ainsi qu’à Monsieur BOYER, notre Maire de Quartier, et ancien adjoint également de l’animation socio-culturelle.

Merci aussi à Madame FARCY et à Monsieur GIBERT, conseillers départementaux.

Merci à la CAF, qui a maintenu ses aides financières, et qui nous accompagne par le biais de notre conseillère Aurore FORTEA.

Merci à la Fédération Régionale qui par son animation du réseau nous permet de dynamiser nos actions.

 

Je souhaite remercier très chaleureusement les équipes de la MJC qui par leur créativité et dévouement ont préservé les battements du cœur de cette maison. Les équipes du Centre de Loisirs qui ont composé avec les protocoles de distanciation pour garder malgré tout la fraîcheur et l’enthousiasme au quotidien. L’équipe de l’Action Jeunesse, à la pointe de la créativité, ne se ménageant jamais, proposant aussi en distanciel des jeux, des débats, des échanges… pour garder ce lien si précieux avec les adolescents et les jeunes. Les équipes administratives, d’accueil et d’entretien, toujours de bonne humeur, toujours au pied du canon pour rendre les choses les plus faciles possibles pour tous. Et enfin le Conseil d’Administration qui a prouvé leur fidélité et leur généreuse implication pour que la MJC continue d’aller loin, très loin.

 

Deux événements importants ont eu lieu cette année. Le premier est l’écriture d’un pré-projet associatif qui donne dans les grandes lignes nos orientations pour les années à venir. Je ne m’étalerais pas sur ce point puisqu’il a fait l’objet d’une Assemblée Générale Extraordinaire le 25 février 2020 et fera l’objet d’autres communications et travaux durant l’année 2021, car il n’est pas encore fini, seulement ralenti par l’impossibilité des rencontres physiques avec nos partenaires, nos adhérents et les habitants du quartier. Il nous reste les travaux de concrétisation de nos axes de développement en actions concrètes et concertées démocratiquement.

 

Le second évènement très important de cette année est le changement de direction. Stéphanie LEUBE a quitté son poste de directrice en octobre afin de se rapprocher de sa famille, un désir présent en elle depuis quelques mois et devenu une évidence après l’incroyable période de confinement du printemps. Nous la remercions chaleureusement pour ses heures de travail acharné à la tête de la MJC et tout particulièrement pour la démocratie qu’elle a su insuffler au sein du Conseil d’Administration et la pédagogie dont elle a fait preuve pour nous faire monter en compétences, nous bénévoles.

Son départ aurait pu être un moment délicat comme c’est le cas ailleurs, mais par une savante alchimie dont la MJC de Croix Daurade a le secret, l’arrivée aux commandes de la nouvelle directrice, Emmanuelle NELZIN, le 26 octobre, en plein dans les nouvelles restrictions sanitaires de l’automne, a fait souffler l’air doux et exaltant d’un feu d’artifice des possibles. Je suis très heureuse, en tant que présidente, au nom de tout le Conseil d’Administration et des équipes de la MJC, de pouvoir ici la remercier d’être venue partager ses nombreux talents avec nous.  Nous lui souhaitons plein de belles et palpitantes années professionnelles et humaines à Croix Daurade.

 

Beaucoup de remerciements dans le rapport moral de cette année 2020, et oui, car cette année plus que jamais, rien n’aurait pu être possible sans le concours de toutes ces personnes que je viens de remercier. La MJC a beau être une belle et fière toulousaine en briques et galets, elle n’est rien sans son âme humaine, son âme faîte de la chair et de l’esprit de tous ceux qui la côtoient et la font vivre et vibrer !

Longue vie à la MJC de Croix Daurade !

 

 

 

Ana MARET-GARCIA

Présidente